Association

 L'histoire commence il y a une vingtaine d'années...

Jean-Pierre Boussard a découvert le Sénégal en 1988, par son travail, la Police de l'Air et des Frontières.
En 1990, Françoise, son épouse,  est allée au Sénégal  pour la première fois. Face à cette misère, tous les deux décident d'envoyer par containers du matériel hospitalier (lits, tables d'auscultation, armoires, médicaments, etc ), des fournitures scolaires (tableaux, bureaux, chaises, bancs, etc ). Mamadou, chef du dispensaire de l'Ile de Gorée à cette époque, s'occupait de réceptionner les containers. Jean-Pierre et Françoise Boussard arrivaient pour dépoter les containers et  distribuer les colis selon les besoins. Leur investissement humain et financier est conséquent ! Leurs filles Sandrine et Natacha partagent le même attachement au pays et à l'implication de leurs parents.

Jo, du village de N'Diagamba,  est un cousin de Mamadou et c'est par son intermédiaire que Jean-Pierre Boussard le rencontre pour la 1ère fois en 1990. Chaque année, ils lui rendent visite et ramènent vêtements, nourritures, médicaments.
Pour saluer cet investissement, Jean-Pierre Boussard reçoit, du Président du Sénégal, l'Ordre du Mérite le 3 février 1994.

Jean-Pierre Boussard est le beau-frère de Guy et Christiane Gantier qui partent découvrir, à leur tour, le Sénégal, Dakar, M'bour, Sali et N'diagamba. Ils sont portés par le même engouement. Viennent ensuite Jean-François Louis et son épouse Josette qui partent et vivent pleinement cette expérience humaine et le projet d'association va faire son chemin....

Sont mises en place des actions de distribution de vêtements, de médicaments dans les pouponnières, d'achats de nourriture (sacs de riz, huile, sucre...) pour des familles très pauvres dont celle de Joseph Sarr, dit "Jo", agriculteur. Il ne maîtrise pas les activités de jardinage.

Jean-Pierre Boussard rencontre un technicien de l'agriculture pour s'informer des possibilités de plantation de fruits et légumes en milieu tropical et des différents traitements à effectuer pour assurer leur pousse. La réussite de l'entreprise est liée en grande partie à la formation.

En 2005, a lieu la construction d'un puits dans le jardin de Joseph, financé par les deniers personnels de plusieurs membres de la famille : Guy, Christiane, Jean-François, Josette, Francis, Véronique.

Chaque année, des personnes volontaires partent à Dakar pour aller conseiller, accompagner et vérifier que le travail évolue dans le bon sens.
Il s'avère alors indispensable de créer une Association qui voit le jour en avril 2006 sous la dénomination : AIDE EAU et SENEGAL qui devient ED O SENEGAL.

Sept hectares sont ensemencés suite à l'achat de graines de mil et d'arachides, des poules sont achetées et la notions de production va apparaître avec l'objectif de rendre progressivement autonome la famille de Joseph. Nous allons assister à une évolution constante de l'agriculture. Nous passons de 7 à 9 hectares, nous achetons du matériel de jardinage, deux truies et nous plantons des arbres fruitiers.

De nouveaux membres rejoignent l'association et le nombre d'adhérents augmente. C'est un signe encourageant qui nous incite à poursuivre nos actions et mettre en place de nouveaux projets dans une logique de prise de responsabilités, d'autonomie et de respect des règles instaurées par l'association : nous vous aidons, vous travaillez, vous produisez, vous gérez et vous améliorez ainsi votre quotidien.

Le travail est ardu mais il vaut la peine d'être vécu tant du côté de l'association que des acteurs que sont les personnes sénégalaises que nous voulons aider.






© GDR-Consulting - © Web Agency PartAdmin